Accueil

 

Kassoumay elouloum...

 

Ce site a pour vocation de vous faire découvrir, connaitre et partager l'amour que nous avons pour notre région du Sud du Sénégal : la basse casamance que l'on appelle le pays kassa.

Si vous voulez y venir, nous aurons grand plaisir à vous y accueillir...

afrique

 

 

 

Img 20180620 wa0009 2

                   Il peut s’agir, pour vous, d’une première approche ou le souhait de redécouvrir, d’approfondir ou de poursuivre une ou des précédente(s) venue(s) dans ce pays de l’ouest africain. Chacun a bien évidemment ses propres raisons ou envies d’envisager et de programmer une visite touristique du Sénégal.

             Ce pays francophone est très contrasté, sous ses différents aspects (géographie, paysages, culture, climat, relations humaines…) selon que vous visitez le Nord ou le Sud sachant qu’il est presque séparé en son milieu par la Gambie et le fleuve qui porte le même nom.

                > Le Nord [globalement de Saint Louis à Dakar] occupe la zone du Sahel (« les portes du désert saharien » avec l’inexorable avancée du désert ayant pour frontières la Mauritanie au Nord et le Nord – Est du Mali à l’Est – caractérisé par de grandes étendues de sable ou sablonneuses parsemées d’épineux, acacias, figuiers de barbarie et quelques baobabs).

               > viennent ensuite les régions du Sénégal comprises entre Dakar et la région du Sine Saloum et la frontière nord gambienne. On commence à s’éloigner du Sahel et à se rapprocher de la zone tropicale. Petit à petit les paysages changent et se garnissent d’arbres.

                > Le Sud [entre la frontière sud gambienne et les frontières des 2 Guinées (Guinée Conakry et Guinée Bissau)] correspond à la région de la Casamance qui s’étend de l’Océan Atlantique jusqu’au pays Bassari, région du Sud Est, frontalière au Mali et à la Guinée. Et quand vous entrez en Casamance, vous pénétrez en zone tropicale. La nature luxuriante qui vous entourera en sera le témoin. La Casamance est traversée en son milieu par le fleuve qui lui a donné son nom.

                    Le Sénégal dont les frontières géographiques datent de l’époque coloniale est une sorte de ‘patchwork’ où cohabitent plusieurs ethnies ou communautés différentes, avec chacune leur langue, une vie sociale différente, des us et coutumes différentes, des pratiques religieuses différentes… Les ethnies nomades (parmi lesquelles les Peuls) se sont pratiquement toutes sédentarisées.

                    C’est pour maintenir une union et ‘fédérer’ ces différentes ethnies que le premier Président du Sénégal (et Académicien) Léopold Sédar Senghor avait choisi et imposé une langue commune : le fraais. Même si, aujourd’hui, le Wolof (langue de l’ethnie sans doute la plus nombreuse...) tend à s’installer sur l’ensemble du territoire, le français demeure encore la langue officielle de l’administration sénégalaise. (Vous, français, en parcourant ce vaste pays, vous aurez de l’admiration pour ses habitants qui le plus souvent, en plus de leur langue natale (ou ethnique), parlent le wolof, le français et parfois même une autre langue européenne notamment l’espagnol – Le Sénégal est devenu, au cours de ces dernières années, une destination très prisée de la péninsule ibérique)

< Votre arrivée au Sénégal >

                          En provenance d’Europe vous aurez 3 possibilités d’entrée au Sénégal en fonction de votre moyen de transport (selon que vous arriverez par la route, par l’avion ou en bateau) :

                      - Si vous venez en voiture, vous arriverez via la Mauritanie après avoir traversé le fleuve Sénégal qui a donné son nom au pays. Le réseau routier et autoroutier du Sénégal est en voie d’aménagement, d’extension et de modernisation. Les chantiers sont bien avancés et il n’a, par endroit, déjà plus rien à envier aux réseaux routiers et autoroutiers européens (comme par exemple l’autoroute et la 4 voies reliant le nouvel aéroport BD à Dakar ou encore la partie reliant la frontière nord gambienne à Kaloak…)

                      - Si vous arrivez par bateau, vous serez tenus de vous enregistrer au port de Dakar (les 3 fleuves sont en partie navigables mais vous ne quitterez pas des yeux le sonar de votre voilier pour éviter les hauts fonds, bancs de sable évoluant aux grès des marées…  En Casamance, vous pourrez amener votre voilier jusqu’à Ziguinchor, chef lieu de région, d’autant que le chenal est à présent bien balisé). À noter que depuis le Port de Dakar, il existe pratiquement tous les jours une liaison maritime sur Ziguinchor – voir site de la COSAMA)

                        - enfin, si vous avez choisi la voie des airs, votre avion se posera, selon votre choix initial, soit à l’aéroport Blaise Diagne (AIBD) à une cinquantaine de kilomètres de Dakar, soit à l’aéroport de Banjul (Capitale de la Gambie) où il existe de plus en plus de vols ‘bon marché’ et réguliers en provenance du vieux continent. Depuis Banjul, il vous suffira ensuite de prendre un des nombreux taxis ou bus qui vous fera passer la frontière Gambie-Sénégal pour vous amener, toujours selon votre choix, vers le Nord ou le Sud du Sénégal. Sachez également qu'il existe une liaison aérienne réguière entre Les aéroports 'International Blaise Diagne de Dakar' et celui de Ziguinchor (Casamance) environ 45 mn de vol.

-oOo-

                       Sans avoir la prétention d’être exhaustif, vous pourrez trouver dans ce site pratiquement tous les renseignements et les indications utiles pour préparer dans les meilleures conditions votre voyage.

                     Les 3 guides que j’ai l’honneur et le plaisir de vous présenter sauront répondre à vos questions et compléter les informations que vous aurez probablement déjà réunies auprès des nombreuses sources (Internet, guides de voyage type ‘Le Routard’ ou ce que vous aurez pu trouver dans des revues spécialisées ou agences de voyage)

< Les guides >

                       À moins que vous ayez une âme d’aventurier bien décidé à se débrouiller seul, le recours à un guide local dans un pays que l’on ne connait pas ou peu est incontournable; si non vous prendrez à coup sûr le risque de passer à coté de sites, d’anecdotes, de commentaires, de moments de vie ou de connaitre des moments de grande solitude lorsque, par exemple, il est tard et qu’on a oublié de prévoir le gîte et le couvert ou encore que l’hébergement réservé ne correspond pas à l’idée, à la description du catalogue ou qui vous a été faite…

                        Ici on est en Afrique et généralement les africains n’ont pas leur pareil pour vous faire partager, souvent avec une grande passion, l’amour de leur pays. Ce sont souvent de très bons communicants qui sauront vite vous enthousiasmer.

                       Au cours de votre voyage au Sénégal vous serez certainement sollicité par de jeunes hommes qui se proposeront de vous accompagner pour vous faire visiter un village, une ville, une région voire le pays. Le métier de guide ne s’improvise pas et je serai tenté d’ajouter qu’il est des guides un peu comme des médicaments : il est parfois préférable de recourir aux originaux qu’aux génériques… Vous rencontrerez en effet des sénégalais qui, en vous voyant, se déclareront haut et fort « guides ». Si c’est juste pour vous faire visiter leur village, ils devraient parfois vous apporter autant si ce n'est plus de satisfactions qu’un guide ‘généraliste’... N’oubliez pas de les remercier à hauteur de leur prestation car ce n’est pas pour vos beaux yeux qu’ils auront passé un long moment à vos cotés. 

                       Si votre circuit s’étale sur une ou plusieurs régions du Sénégal que vous voulez visiter, alors préférez un guide professionnel. Lui seul saura organiser votre escapade et vos déplacements afin que vous puissiez voir dans un minimum de temps un maximum de choses. Il sera en capacité de répondre à vos interrogations, vous faciliter les démarches administratives éventuelles (contrôles police, douanes, gendarmerie, eaux et forêts…), vous apporter aide et assistance pour vos petits ‘bobos’, vous fixer un budget global pour les incontournables transports et hébergements. Il saura être votre interprète dans les endroits reculés qui ne voient pas souvent des touristes et où l’on ne parle pas toujours ou même plus du tout le français. Il saura vous conseiller et vous mettre en garde sur ce que l’on peut faire et surtout sur ce qu’il est déconseillé et même parfois interdit de faire.  Il saura improviser le cas échéant un plan ‘B’ si le moyen de locomotion initialement prévu fait défaut ou si l’hébergement choisi ne satisfait votre attente… et vous reconnaitrez le bon guide : c’est celui qui, par une fréquentation régulière des touristes européens, finit par bien connaitre leurs habitudes, leurs besoins, leurs goûts… et saura même les anticiper opportunément.

-oOo-

Pour les autres questions, nous espérons que vous trouverez satisfaction en vous rendant sur les pages « Conseils utiles, recommandations, questions que vous vous posez fréquemment » dans l’onglet Nos PAGES.

              

Nous sommes donc trois guides sénégalais, tous trois originaires de basse casamance (le pays des diolas mais aussi des mandingues ou des cérers...) et plus précisèment du département d'Oussouye, à l'est de Ziguinchor, entre Ziguinchor et l'océan Atlantique. Nous pouvons organiser avec vous et/ou vous proposer, selon vos envies, vos préférences, le temps dont vous disposez, votre budget... le circuit qui vous fera découvrir la Casamance, grand oasis de verdure au Sud du Sénégal, première zone tropicale en "descendant" d'Europe après le Sahel) entre la Gambie au Nord et la Guinée Bissau au Sud.

 

Jo s

Joseph Soumaré

 

PBDweb.jpg

 Pierre Bassene Diatta

 
 
 
 
 
Fb img 1476877897329 2
 
Pierre Eugène Soumaré 

 

                          Nous ne possédons pas de 4x4, nous sommes indépendants et ne travaillons pas pour un intermédiaire (agence, voyagiste..). Nous n'avons pas toujours une bonne connexion Internet... Quoique l'Afrique est en train de fleurter avec le monde moderne des nouvelles technologies de la Communication et de l'Information et ne veut pas rater ce rendez-vous ! Des travaux sont bien engagés; certains avancent à la vitesse du caméléon mais d'autres réalisations sont déjà opérationnelles.

Nous préferons le contact direct et rechercherons, avec vous, un véritable partage d'émotions, de "tranches de vie", de moments forts, uniques, authentiques et sincères.

    Nos missions seront atteintes lorsque, avant de partir, de rentrer chez vous, vous prendrez un réel plaisir à échanger ou confirmer vos coordonnées pour garder le contact.  

        

les bolongs de Casamance vus d'avion

La côte près de Cap Skirring

            

 Enfin, avant et au cours de votre séjour, nous ne manquerons pas de vous apporter aides, conseils voire recommandations (=> voir pages " Aides et Conseils  " ou Vos questions  ") afin de rendre votre séjour le plus agréable possible.

  Nous prenons en charge l'organisation de votre séjour au Sénégal (y compris, si vous le désirez, dés votre arrivée à l'aéroport de Dakar). Nous vous laissons bien évidemment le libre choix du vol (arrivée Dakar, Ziguinchor, Cap Skirring, Banjul...).

Nous serons à votre écoute et mettrons à votre disposition notre réelle expérience pour vous conseiller utilement dans le choix du moyen de transport (avion, bateau, bus, taxi-brousse... ) qui vous permettra de rejoindre la Casamance - si telle est votre destination - car, vous le verrez dans les pages suivantes, nous pouvons également vous proposer la visite d'autres régions du Sénégal (=> voir pages Nos prestations ").

 

 

                                                                                 


                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                        

Vous êtes le 16418ème visiteur

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site